AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mouvement Ultras

Aller en bas 
AuteurMessage
mcyassine
Membre
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Mouvement Ultras   Mer 13 Déc - 15:13

Le mouvement Ultra est né en Italie dans le milieu des années 70, même si certains groupes avaient vu le jour à la fin des années 60. Le mouvement Ultra s'est inspiré des groupes de supporters anglais (Teddy Boys) et, il faut le reconnaître, des hooligans. En effet, dans les années 60 et 70 sévissent dans les stades anglais de nombreux groupes de hooligans . Ces derniers, prenant prétexte de soutenir une équipe de football (en général celle de leur domicile), sport déjà extrêmement populaire en Grande-Bretagne, organisent une véritable guerre de supporters dont le terrain de jeu favori est le stade de football. Ainsi, de nombreuses scènes de violence vont être relevées dans toute l'Angleterre mais aussi sur le continent à la faveur des coupes européennes. Les équipes dont les supporters reconnus comme les plus violents sont alors Chelsea, Liverpool, Manchester et Leeds. En Italie, autre terre mythique de football, les jeunes Italiens rêvent et s'inspirent des exactions commises par leurs modèles anglais. Profitant d'un climat instable dans la péninsule (grèves ouvrières et étudiantes, terrorisme,...), les jeunes supporters italiens vont alors s'organiser à leur tour afin de concurrencer et de dépasser les hooligans anglais. Les premiers groupes ultras vont alors apparaître à la fin des années 60 et au début des années 70 dans le sillage des grandes équipes du nord du pays. Étudiants, ouvriers, chômeurs...
Toute une frange de la jeunesse italienne, notamment des militants de groupuscules d'extrême gauche comme Autonomia Operaia («autonomie ouvrière») a trouvé dans le football une nouvelle cause à rallier et va se regrouper par affinités dans les « curva » ( places situées derrière les buts comme les « Kops » anglais). Puis le phénomène va s'accélérer à la fin des années 70. Les groupes vont s'étoffer et se structurer. De nouveaux jeunes vont venir grossir les rangs de ce mouvement, en particulier dans les grandes villes du nord. La plupart sont issus des classes moyennes ou ouvrières mais nullement de milieux défavorisés.
L'Italie va alors assister à la naissance de nombreux groupes ultras : les Rangers d'Empoli (se proclament d'ailleurs comme le premier groupe Ultra italien), les Fighters (combattants) de Turin, les Boys de Parme, la Fossa dei Leoni de Milan, les Sconvolts (fous) de Pise, les Warriors (guerriers) de Brescia, Wild Chaos (chaos sauvage) de Bergame, le Commando Ultra Curva Sud de l'AS Roma ... De nombreux groupes prennent des noms à consonance anglaise. C'est toujours dans l'idée de concurrencer leurs modèles anglais, mais aussi une volonté d'internationalisation de leur groupe (pour que le nom soit compris et reconnu dans toute l'Europe). Mais d'autres groupes ultras vont prendre des noms italiens afin de marquer leur appartenance ou leur sympathie pour tel ou tel mouvement : les
Brigate Rossonere (Brigades rouge) du Milan A.C, Nuclei Armati Bianconeri (en référence aux Noyaux armés prolétariens) de la Juventus ... Pratiquement tous les noms de groupes ultras ont des consonances guerrières et provocantes pour marquer leur caractère violent, contestataire et rebel.
"Mais ne croyons pas que ces groupes se soient crées par l'unique motivation de la violence. S'il n'y avait une réelle passion pour le football, la ville et l'amitié, ces groupes auraient disparus aussi vite qu'ils étaient apparus.

En France le mouvement commence en 1984-1985 avec les 2er groupe ultra qui fut les commando ultra 84 (CU84) de Marseille et les Boulogne Boys (BB85) de Paris.
Il s'inspire de groupes italiens.
Petit a petit des groupes se montent dans toutes la France mais le mouvement ultra francais commence veritablement lors de la coupe du monde 1998.


COMMENT EST ORGANISES UN GROUPE ULTRAS ?

Les groupes ultra sont tout d'abord formé en association mais le probleme est que s'il y a des incidents a cause de se groupe, il peut prendre une amende ou meme des interdictions de stades pour les supporters.
Un groupe ultra est pour la plus grande partie regroupée derriere les cages et ce sont surtout des gens de 15 a 40 ans qui forment un groupe ultras. Malheureusement il y a tres peu de filles.
Un groupe ultra est toujours place au meme endroit a domicile mais a l'exterieur c'est le 1er qui arrive qui se place ou il le veut en placant la bache du groupe a l'endroit ou se trouve le groupe (pour marquer sa presence faire voir qu'il est toujours present).
Un ultra est parfois plus attache a son groupe qu'a son club.

Il y a 3 choses qui caracterisent un groupe ultra :

-les chants
-les deplacements
-les tifos

Pour le groupe, il y a 2 matchs a gagner :

-Son equipe
-Pour son groupe(faire une meilleure prestation que les ultras adverses)

-L'organisation :

Le groupe se doit d'etre organises et en commencant d'abord en ayant un local : c'est l'une des bases.
Le local est un lieu de rencontres surtout pour les plus actifs du groupes mais c'est aussi le lieux d'ou on décident les tifos pour les prochains matchs, le nouveau matos a acheter...
Ensuite,Chaque groupe possède ses leaders. Les fondateurs le sont souvent, mais les années passant, le bureau directeur se renouvelle (possibilité d'élection). Ce sont ces personnes qui sont habilitées à parler au nom du groupe lors des réunions avec le club ou lors d'interview avec les médias.
Il y a aussi les capos des groupes. Ils assurent l'ambiance dans la tribune : ils lancent les chants ou les chorégraphies et les membres doivent les reprendre. Les capos font donc partie des leaders, mais ils ne sont pas obligatoirement les plus haut dans la hiérarchie. Leur place, très médiatique et valorisante, est parfois l'objet de luttes intestines.
Les sections permettent aux ultras d'autres départements d'intégrer le groupe, de se rassembler et de faciliter les déplacements. Ces sections sont plus ou moins indépendantes et vivace.

-Le financement :

Tout les groupes Ultra le signalent : les clubs ne doivent en aucun cas les subventionner sous peine de perdre leur indépendance et leur légitimité lorsqu'ils devront critiquer. Les rapports entre les deux parties sont suffisamment conflictuels pour ne pas être en plus envenimés par l'argent.
Donc, les groupes Ultra doivent s'autogérer financièrement. Afin de réaliser des tifos toujours plus beaux, les groupes doivent vendre des écharpes, t-shirts, casquettes, drapeaux,... Les bénéfices retirés serviront à payer le matériel pour les drapeaux et étendards, à acheter les innombrables feuilles de couleurs, à se doter de nouvelles bâches,...
Les ventes se font généralement dans les tribunes concernées. Si généralement ces gadgets sont vendus à n'importe qui, certains articles restent réservés aux membres actifs du groupe.

-Le look ultra :

Contrairement a ceux que certains pense un ultra ne doit pas ressembler a un mastre(perruque, maquillages, tatouages, trompettes ou encore des dizaines d'echarpes acrroches sur soi) mais au contraire etre habille tout simplement : écharpes du groupes ou d'autre chose vendu par le groupe mais il existe aussi des marques aimés par les ultras comme lonsdale london qui se refere au type anglais. Les autre choses sont simples : c'est des casqettes normales des chaussures (reebok reste le mieux) et un jeans.


ETRE ULTRA C'EST PLUS QU'UN PASSE TEMPS, C'EST UNE MANIERE DE VIVRE!


-La violence :

La violence est ce qu'on reproche le plus au mouvement Ultra. Dès le début, des échauffourées ont eu lieu : en Italie, les rivalités sportives et régionales ont toujours poussé les ultras à vouloir en découdre. Les incidents succédaient aux incidents sans que les autorités sportives ou politiques ne s'en préoccupent.
La mort d'un tifosi romain en 1979, Vincenzo Paparelli, changea la donne. Soudain, les politiciens et les médias s'inquiétèrent de ces groupes de jeunes aux noms inquiétants. Certains groupes furent interdis de bâcher, d'apporter des drapeaux,... Pourtant la violence ne diminua pas. Seules les mesures adoptées pour le Mondiale de 1990 apportèrent des résultats. Et même au-delà des espérances : les déplacements de supporters furent bien canalisés, les incidents se raréfièrent et les CRS donnaient de la matraque. Alors les ultras retournèrent à des choses plus pacifiques, comme les tifos, sans pour autant cesser de rêver d'en découdre avec les ultras adverses.
Les grands groupes Ultra perdirent de leur aura et de leur puissance et certains de leurs membres, les plus durs, décidèrent alors de se détacher et de se regrouper en de petites bandes incontrôlables. Ainsi, en voulant lutter contre le mouvement Ultra, les autorités contribuèrent à créer une nouvelle forme de violence. Et ce qui devait arriver arriva, le 29 Janvier 1995, à Gênes, Vincenzo Spagnolo fut poignardé. Le lynchage médiatique reprit de plus belle et on envisagea même de dissoudre les associations Ultras. Mais les autorités comprirent vite que le remède serait pire que le mal. La situation deviendrait alors complètement incontrôlable. Alors finalement, la voie de la prévention fut jugée la meilleure. La création du « progetto ultra » est une des réponses : ce centre de documentation et d'action tente de fédérer tous les groupes ultra autour de l'idée de l'échange et du combat contre la violence.
Les ultras sont souvent accusé d'etre liés aux phenomenes violents se deroulant dans ou hors des stades alors que seul un minorité peuvent réelement etre qualifiés de violents. En effet lorsqu'un groupe se bat contre un autre des regles sont a respecté (un seul groupe contre un seul groupe, environ meme nombre de personne, pas d'armes...) le but étant d'humilier et non pas de tuer ceux d'en face. Il n'y a pas encore eu a ce jours des bastons organisés a l'avance en france.
Bien le les groupes d'ultras ne s'aiment généralement pas entre eux, ils détestent tous le football moderne basé sur. Leurs ennemis commun reste la Ligue de Football Professionnel qui fait tous se qu'elle pour éradiqué le mouvement ultra (repression abusive, loi ridicule...) et les chaine de télévision qui mettent les matchs en semaine ou le dimanche pour les retransmettre et ainsi privent certains de pouvoir se rendre aux matchs (merci (c)anal +)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mcyassine
Membre
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Mouvement Ultras   Mer 13 Déc - 15:14

Les Ultras constituent un catégorie de supporters de football organisée en groupes.

Le mouvement ultra naît au Brésil dès les années 1940 avec la mise en place de Torcida. Ces groupes de supporters n'ont rien à voir avec les organisations existantes jusque-là au Brésil comme ailleurs. Beaucoup plus exubérants que les supporters classiques, les Ultras sont parfois assimilés, à tort ou à raison, à un comportement violent. Ils sont de plus organisés en petits groupes, souvent rivaux.

Le mouvement ultra débarque en Europe via la Yougoslavie d'alors, ou plutôt la Croatie. Les actualités cinématographiques yougoslaves diffusent des images de la Coupe du monde de football 1950, avec de nombreux plans de foules exubérantes : les torcida. Les supporters de l'Hajduk Split sont les premiers Européens à adopter cette attitude dès le 28 octobre 1950 à l'occasion d'un match contre l'Étoile Rouge de Belgrade. Ce premier groupe ultra européen prend pour nom : Torcida. L'intensité de la partie face au grand rival et le but victorieux inscrit à la 87e minute aide à la naissance du mouvement. Les Ultras envahissent le terrain au coup de sifflet final, et portent en triomphe le buteur jusqu'au centre de la ville. Les « exploits » des Ultras de l'Hajduk Split marquent les années 1950 et années 1960.

Les clubs italiens découvrent les us et coutumes ultras dans les années 1960 via les Ultras de l'Hajduk Split. Nombre de groupes se constituent en Italie dès la fin des années 1960.

Le mouvement ultra atteint la France au milieu des années 1980. Le premier groupe ultra en France est le Commando Ultra de l'Olympique de Marseille fondé en 1984. Viennent ensuite les Boulogne Boys du Paris Saint-Germain Football Club et la Brigade Sud Nice de l'OGC Nice tous les deux fondés en 1985. Cette forme de supporters laisse froid les îles britanniques dont les supporters préfèrent avoir une relation directe et personnelle avec « leur » club plutôt que de passer par un groupe de supporters. C'est la base même du conflit qui oppose l'école dite italienne (Ultras) et l'école dite britannique.

Les groupes ultras sont théoriquement financièrement indépendants du club qu'ils soutiennent. Ils s'autofinancent par la vente de gadgets (tee-shirts, autocollants, drapeau, écharpes...).

[ Je me permets de corriger cette phrase. Les groupes Ultras s'autofinancent principalement par le biais des déplacements en car qu'ils organisent afin de suivre leur équipe à l'extérieur. On y vend des boissons et de la nourriture. Des collectes sont organisées une à deux fois par an au sein des tribunes du stade. Parallèlement à cela, certains groupes perdent leur mentalité originelle en tombant dans l'engrenage de la machine à business. Produire des articles portant leur nom en grande quantité afin d'amasser un maximum d'argent. Leur merchandising les occupent tellement qu'ils n'ont plus le temps de réaliser eux-mêmes leurs tifos et demandent donc à des entreprises de les leur fabriquer. (Un tifo esthétiquement parfait semblera toujours suspect...) ]

Dans les faits, ils obtiennent des subventions directes des clubs ou parviennent à détourner d'importants flux financiers en prenant en charge, par exemple, la commercialisation des abonnements.
[Encore une petite correction. Certains groupes recoivent effectivement une subvention du club, et commercialisent des abonnements. Certains seulement. Le véritable groupe ultra n'acceptera pas ce genre de pratique afin de demeurer totalement indépendant vis-à-vis de la direction du club. Cette indépendance leur permet de n'avoir de compte à rendre à personne par rapport à leurs actions en tribune et à leurs dépenses.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NAWRAS
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 335
Age : 33
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: Mouvement Ultras   Mer 13 Déc - 15:39

le fameux mouvemet Ultras, un mouv qui me fait rappeler tjr la mythique Fossa Dei Leone (1968-2005)

Te Seguiro Ovinqui Tu Sarai

_________________
We Rock Like A Hurricane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esca.bbactif.com
mcyassine
Membre
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Mouvement Ultras   Jeu 14 Déc - 2:18

NAWRAS a écrit:
le fameux mouvemet Ultras, un mouv qui me fait rappeler tjr la mythique Fossa Dei Leone (1968-2005)

Te Seguiro Ovinqui Tu Sarai


nawnaw est la storia d italie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mouvement Ultras   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mouvement Ultras
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mouvement Révolutionnaire Humaniste
» Présentation du Mouvement Démocrate
» Université populaire du Mouvement Démocrate
» Mouvement 20 Fevrier
» PagesJaunes.fr : Le Mouvement Démocrate invisible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sport :: Sport International-
Sauter vers: